En 2020 80 milliards de amplaquo choses ampraquo seront connectampeacutees au web

En 2020, 80 milliards de « choses » seront connectées au web

L’IDATE vient de publier son rapport “The Internet of Things Market” et entrevoit une croissance considérable de l’« Internet of Things ». L’opportunité de définir et de clarifier les limites de ce nouveau marché prometteur, ainsi que de présenter et d’étudier les technologies clés, la manière dont s’organise le marché, les stratégies des acteurs et les dynamiques des différents marchés verticaux (automobile, énergie, alimentation et distribution, domotique, santé, aéronautique).
 
Le concept d’ « Internet Des Choses » (ou Internet of Things, IoT) est basé sur le principe que chaque «chose» peut être connectée à Internet pour échanger des informations et accroître ainsi sa valeur intrinsèque. Le champ de l’Internet of Things (IoT) est très étendu et comprend les terminaux communicants (Communicating devices) et le Machine-to-Machine (M2M), mais en allant bien au-delà du M2M, c’est-à-dire en permettant la connexion de n’importe quel objet à l’Internet (the Internet of Objects - IoO), même s’il est dépourvu des composants électroniques requis pour une connexion directe (utilisé comme un terminal intermédiaire).
 
Au regard de ces éléments, l’IDATE estime que 15 milliards de « choses » ou « things » (machines, terminaux connectés et objets) étaient connectées à l’Internet en 2012, contre 4 milliards en 2010. Pour Samuel Ropert, Chef de projet du rapport, “en 2020, il y en aura 80 milliards, parmi lesquels l’IoO représentera 85% du total de l’IoT, contre 11% pour les terminaux communiquant et 4% seulement pour le M2M.” 

Ecrit par Benoit Frely - Le 28/11/2013 à 10:30