La sampeacutecuritampeacute mobile lamprsquoaffaire de tous

La sécurité mobile, l’affaire de tous

Le cabinet du Premier Ministre a envoyé aux équipes gouvernementales une circulaire rappelant les règles de sécurité à respecter lors d’échanges de données sensibles. Cette situation est vécue par bon nombre d’entreprises. Travailler depuis un terminal mobile est si facile que les collaborateurs n’imaginent pas que la perte d’un téléphone portable puisse mettre en péril l’activité de toute l’entreprise
 
Le mobile est-il devenu l’ennemi numéro un de l’entreprise ?
 
Les fuites de données peuvent impacter l’activité commerciale : 85% des entreprises pourraient mettre fin à leur contrat avec un prestataire ou un fournisseur qui perdrait leurs données.
 
Les employés se soucient peu de déclarer la disparition d’un appareil mobile, 19% attendent trois jours avant de signaler une perte ou un vol.
 
Cependant, la sécurité ne doit pas freiner l’implémentation du BYOD (Bring Your Own Device), mais doit faire partie de la stratégie interne choisie par l’entreprise. Il est toujours utile de rappeler les risques inhérents à la consultation de données sensibles sur des mobiles qui n’ont pas été spécifiquement équipés pour cet usage, comme l’a fait le gouvernement. Il est donc nécessaire de respecter certaines règles qui doivent être connues de tous. Cependant, il ne faut pas que l’obsession sécuritaire soit un obstacle à la flexibilité. Le BYOD s’est développé avec la démocratisation de certains usages et il répond à un véritable besoin.

C’est pourquoi, plutôt que d’interdire l’usage des téléphones personnels dans un cadre professionnel, il faut sécuriser leur utilisation avec des solutions performantes et surtout développer un programme de sensibilisation sur le sujet.

Ecrit par Benoit Frely - Le 29/01/2014 à 15:27